JE vois plus loin que (la) MONNAIE (Le livre)

CLIQUER SUR LE LIVRE POUR PARTICIPER A SA RÉALISATION
book-863418_960_720

fleche-vers-bas-icone-9481-96

 

 

 

31 Mars 2016
JE reprends les infos et expériences de la semaine passée. Et je pense à un mail que Max m’a envoyé dans le passé. C’était le 10/09/2014

Bonjour Farzad,
Le plus gros câlin intellectuel que j’ai eu cet été vient de l’université d’été du revenu de base !
J’ai assisté à la conférence de Stéphane Laborde sur le sujet de la Théorie Relative de la Monnaie.

La vidéo est en ligne sur son site http://www.creationmonetaire.info/2014/09/video-trm-universite-dete-du-revenu-de-base.html
Je vous conseille d’ouvrir le PDF pour voir les présentations et d’écouter ce qu’il raconte…
Il y en a pour 1h après c’est un échange avec la salle.

Au plaisir d’échanger avec vous sur ce sujet et pourquoi pas sur vos derniers câlins intellectuels !

Bonne journée
MAxime

PS c’est quoi un câlin intellectuel ?
la réponse est sur ce site : http://www.chez-soann.com/reflexions/pourquoi-je-raffole-des-calins-intellectuels/

Je lui répond aujourd’hui le 31 Mars 2016 : 
je viens de chercher et de relire ce mail de 2014
c’est fort !
Nous étions déjà à l’oeuvre mon ami
farzad

 

Tous les jours j’étudie et me forme au moins 30 minutes sur des thèmes choisis. Aujourd’hui je me suis formé pendant 3h40. Je vous partage l’une de mes recherches du jour :
Du POUVOIR D’ACHAT
Au POUVOIR D’ÊTRE

(j’ai aussi regardé KungFu Panda 3 avec ma Soeur … on était pliés de rire)


fleche-vers-bas-icone-9481-96

23 Mars 2016 : Conférence sur la  politique Monétaire

 

Je rencontre 2 maîtres de la monnaie, qui parlent d’argent en terme très technique. Je comprend 20% de ce qui est dit. Une remarque des conférencier aux étudiants m’interpelle : ” il faut que dans votre tête vous détachiez la monnaie et son cycle de manière à toute notion de morale”

JE pose une question pour ouvrir les questions / réponses : “Comment la création d’un être moral peut-elle être “détachée” de toute notion de morale”
Fou rire et excitation de la salle
Réponse incompréhensible de l’expert
Je n’ai finalement pas la réponse que je cherche
Voici mon interprétation : En réalité il existe une morale inavouée. Une morale purement économique et financière qui a pour but d’asservir l’être humain par les “propriétaires” de la machine à billet. Une morale qui pose l’hypothèse selon lequel les banques centrales supranationales n’interviennent pas dans la souveraineté des Etats tout en considérant que les gens ne sont pas assez intelligents pour créer et gérer de la valeur avec la création monétaire.
Et la question de Maxime qui a suivi n’a fait que confirmer mes craintes.
– Aujourd’hui, je suis sociétaire à la Nef, seule banque où je suis certain “d’où va réellement mon argent”
il ajoute que la création monétaire est aujourd’hui utilisée pour financer les banques et les investisseurs, et que le  Basic Income Earth Network (BIEN) par la création monétaire pourrait être un réel outil d’alimentation de l’économie réelle.
La réponse des experts tentait de prouver que ce n’est pas possible et pas logique, “donner de l’argent à Mme Michu qui va jouer aux ballottes avec”
Pour finir par dire enfin, qu’il est possible par création monétaire de créditer les comptes bancaires des nations d’un prêt à taux Zéro, mais que se serait s’opposer à la souveraineté des Etats.
“Les Etats sont responsables de ce qui se passent dans leurs frontières”

La politique monétaire : quelles mutations depuis la crise financière ?

Pour faire face à la crise financière qui a débuté en 2007 et à ses conséquences, la Banque centrale européenne, comme les autres banques centrales, est entrée dans des territoires jusque-là inconnus en termes de politique monétaire.Quel bilan pouvons-nous tirer de ces mutations ? Faut-il les poursuivre ? De nouvelles transformations sont-elles envisageables ?
Intervenants :
– Edwin Le Héron (Professeur, Sciences Po Bordeaux)
– Benoît Mojon (Directeur des Études monétaires et financières, Banque de France)Modérateur :
– Caroline Gey (Pédagogue, Cité de l’économie et de la monnaie)De 18h00 à 19h30 > Amphithéâtre Duguit Université de Bordeaux – 35 Place Pey Berland
Date
mer. 23 mars 2016 18:00 – 20:00 Paris
Où ?
Amphithéâtre Duguit Université de Bordeaux – 35 Place Pey Berland (plan)

 

 

18 Mars 2016
Le Premier Goeconomicus

J’arrive en observateur, le jeu bat son plein !
Chacun est concentré, et très presse … gagner pour rembourser la banque
Aller en prison parce qu’on ne peut plus payer la banque
Avoir de la stratégie et de la chance en affaires, s’enrichir et accumuler en banque
Une partie sans fin où seul les gens meurent, et où seul la banque s’enrichit vraiment

 

fleche-vers-bas-icone-9481-96

 

 

Samedi 12 Mars

“Monnaie, Monnaie … Monnaie” dit une dame aux yeux clairs et au foulard bleu sur la tête
– Farzad si tu la regarde encore ça va continuer des heures.
– Je dis -Oui ! – et je reprend la conversation

Je vous partage ici le secret de ce qui se produit en moi à cet instant précis
Nous sommes attablés autour d’une tabler verte et carré en métal, le soleil est présent et le marché fait ses bagages? Autour de nous des gens qui mangent, des jeunes, des familles, des voitures qui passent et des passant qui s’arrêtent pour discuter, acheter, échanger ensemble.
Une femme vient mendier à notre table “Monnaie, Monnaie … Monnaie”, une situation habituelle à laquelle j’ai du mal à m’habituer. Et pourtant :
car à cet instant précis je me rappelle qu’on est pareils, car j’ai moi même mendié de tout temps dans l’histoire ma vie : OUI !
J’ai mendié auprès de me professeurs d’école, pour plus de connaissances
J’ai mendié auprès de mes parents pour me permettre de partir en classe découverte.
J’ai mendié auprès de patrons pour une embauche, une augmentation ou un meilleur poste,
de mes clients pour qu’ils m’achètent plus et me payent plus vite
J’ai mendié auprès de mes fournisseurs pour augmenter des délais de paiement
auprès des banques, des avocats, des huissiers et j’en passe !

Je me rend compte que mendier c’est demander
et que dans l’urgence d’une situation, mendier c’est demander en dernier ressort !

C’est à dire quand tu n’observes plus aucune autre possibilité à l’horizon
Quand je suis à l’océan j’aime voir l’horizon dans toute sa largeur. Je serais frustré de ne pouvoir observer qu’une petite partie, ou qu’un point seul du paysage merveilleux qui s’offre à moi. Et pourtant c’est selon ce rapport à l’argent que j’ai été éduqué, et que j’ai choisi de vivre jusqu’à aujourd’hui !

Je refuse de vivre ainsi
Il est temps que je change tout ça
Car je veux vivre libre maintenant

Je dis au revoir à mes amis, et au moment de les quitter une femme au foulard violet m’aborde, monnaie, monnaie… monnaie !
Une piqûre de rappel, il y a du pain sur la planche, et le temps presse !
Aurais-je connu cette vie durant ?
La vraie valeur du pain d’antan
Suis-je conscient maintenant
de la vraie valeur du temps ?

fleche-vers-bas-icone-9481-96

24 Janvier 2016 
Une semaine plus tard Maxime m’appelle et on se rencontre : “Farzad il y a un projet que je veux te présenter”
Il me parle du Festival de la Monnaie qu’il veut créer et me propose de participer.
Je réfléchi aux meilleurs talents que je possède pour réaliser ce projet ensemble.
– Je sais écrire et prendre la parole
Et ça peut être un exercice intéressant parce que je ne connais pas grand chose sur la Monnaie, et depuis tout petit je suis comme étranger à la notion d’argent. Et pourtant j’ai côtoyé et la richesse des riches et la pauvreté des pauvres, sans me reconnaître ni des uns et ni des autres, je pense être un bon observateur de ce festival.
– Oui ! tu pourrais écrire un livre sur cette aventure
et former les animateurs à prendre la parole sur le Festival de la Monnaie – Dit Maxime
– Et je rajoute avec enthousiasme – Oui : et on pourra vendre tout ça pour alimenter nos actions
– Maxime réfléchi – Et si on le publiait en licence libre ?
– Gratuitement ?
– Non ! Gratuit ça veut dire qu’on vend à 0€,
alors que Libre. c’est Libre de possesseur, libre de prix, libre dans sa vraie valeur.
Je réfléchi ! Je suis tiraillé par mes conception et tout à coup une affirmation me vient
– Tu rends compte Max ? Une chose Libre qu’on partage, sans y mettre de prix,
c’est comme lui accorder un caractère inestimable.

Et je continue ici,
Comme le sourire bienveillant d’un parent pour son enfant, comme une conversation, comme un instant de victoire partagée, comme un baisé, cet à dire comme autant de choses inestimables à côté desquels je suis suis peut être passé, parce qu’elles ne sont pas en vitrines, qu’elles ne portent pas d’étiquette et qu’elles n’ont pas de prix.

Parce qu’elles sont toutes données, elles ne sont pas à vendre.
Elles sont inestimables !
fleche-vers-bas-icone-9481-96

Genèse du Livre :
16 Janvier 2016

Après que j’ai terminé de prendre la parole, toute la salle m’applaudie !
Le micro à la main, je suis assis tout au fond. Je suis en France et je viens de rentrer d’une aventure de 4 mois en Iran,  je suis avec un groupe de jeunes comme moi pour participer au festival du film des droits de l’Homme lors un film/conférence sur l’EAU, et l’intervenant est Maxime Ghesquière.